Confirmer la suppression?

Se préparer pour l'été

Le soleil est un atout beauté qu’il faut savoir cultiver, mais il est aussi source de désagrément pour certains. Alors capitalisez sur l’anticipation !

Préparer sa peau au soleil

Pour un bronzage harmonieux tout en protégeant votre peau, il est essentiel de la nourrir de l’intérieur et de l’hydrater après chaque exposition.

En interne, un complexe comme Eclat de beauté solaire de Phytoceutic, riche en astaxanthine, béta-carotène et autres caroténoïdes, facilitera la production de mélanine, protégera votre épiderme des radicaux libres facteurs de son vieillissement et prolongera votre bronzage. Il est à prendre 15 jours minimum avant l’exposition au soleil et durant tout l’été.
Une cure de levure de bière favorisera l’éclat du teint, l’élasticité de l’épiderme et contribuera à une meilleure hydratation.

En externe, il conviendra d’abord de faire peau neuve en éliminant les cellules mortes par un gommage doux avec un produit approprié ou une éponge de konjac.

Après chaque bain de soleil, appliquez du gel d’aloe vera (particulièrement si la peau a un peu rougi) pour réhydrater la peau, suivi d’une bonne huile nourrissante pour restaurer le film lipidique. La fragrance exotique de l’huile sèche au monoï d’Emma Noël vous donnera un avant-goût de vacances !

Activer la circulation

En été, la chaleur peut entrainer une mauvaise circulation et générer la sensation de jambes lourdes. Pour y remédier, il est conseillé d’associer des plantes comme le pycnogénol ou l’extrait de pin des Landes. Leurs propriétés vasoconstricteurs, anti oxydantes et anti-inflammatoires favorisent la circulation sanguine.

Les plantes veinotoniques et fluidifiantes telles que le gingko biloba, le marronnier d’inde, soulageront la congestion veineuse et la sensation de jambes lourdes liée à la chaleur. Le silicium organique par voie interne renforcera le tissu conjonctif, entretiendra l’élasticité et la tonicité vasculaire. Le noisetier et le châtaigner en macérât glycériné (gemmothérapie) auront un effet plus spécifique sur la circulation lymphatique.

Faciliter la perte de poids

Il est nécessaire d’aider l’organisme à s’épurer, en stimulant la vésicule biliaire et le foie. Pour soutenir la détoxication hépatique, améliorer la digestion des graisses et le confort intestinal, des plantes telles que l’artichaut, le romarin, le chardon-marie, le curcuma seront de précieuses alliées. Le noisetier et le châtaigner en macérât glycériné (gemmothérapie) auront un effet plus spécifique sur la circulation lymphatique.

Une cure de Dépurbase de Santarôme aura une action complète et globale d’élimination hépato-rénale et circulatoire. Une cure de sève de bouleau aura une action détoxifiante générale.

Il conviendra également d’alléger son alimentation en diminuant la consommation de sucres, laitages, charcuterie au profit des légumes et fruits de saison, légumineuses, céréales intégrales, poissons gras et maigres, graines oléagineuses riches en acides gras mono et polyinsaturés dits essentiels car indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Enfin, le thé vert stimulera la lipolyse, le marc de raisin resserra les tissus, la reine des prés et le bourgeon de cassis amélioreront l’aspect de la cellulite et des capitons.

Conseils de Christine Agut
Conseillère et naturopathe à L'Eau Vive Bidart (64)